AUTRES FORMES D’ESQUIMAUTAGE
ACCUEILAccueil_1.html



Les esquimautages groenlandais 

Les expéditions arctiques danoises du début du 17ème siècle offrirent pour la première
fois aux européens la possibilité de voir des Inuit dans leurs embarcations de chasse.
Ils furent fascinés par leur habileté à manœuvrer ces frêles esquifs.
“ Trois d'entre eux, dans leurs bateaux, ont exécuté un genre de danse, enchaî-
nant les figures avec leurs kayaks d'une façon merveilleuse “
Gosch- Danish Artic Expeditions 1605 to 1620. London Hakluyt Society
Aujourd’hui encore les esquimautages groenlandais
fascinent l’observateur, mais il ne faut pas oublier que la
fonction première de ces gestes était de sauver des vies.
Si le kayak groenlandais rapide, silencieux, bas
sur l’eau, est particulièrement adapté à la 
chasse,  il est en revanche instable. Quand
son occupant ne parvenait pas à le rétablir
après un chavirage ou quand il quittait
son kayak, il mourait d’hypothermie en 
quelques minutes. Les techniques
d’esquimautage étaient donc vitales et laissaient peu de place à l’approximation. Elles étaient surtout adaptées aux différentes situations que pouvait rencontrer le chasseur dans des mers souvent hostiles.

(...) lire la suite
Autres_esq_suite.htmlshapeimage_3_link_0
LES TECHNIQUES EN DÉTAILAccueil_1.html